Camille Fallet

Grass Grows Le Point du jour, 19,7 x 22,4 cm, broché avec jaquette, 122 photographies en couleur et noir & blanc, 168 pages, avec le texte "Betty" de Mark Sadler (traduit de l'anglais par Brice Matthieussent) 29 €

(c) David Barriet

Glasgow est une des métropoles où s’est bâti le capitalisme depuis la fin du XVIIIe siècle. Son architecture ancienne célèbre la puissance économique et la volonté de conquête de la Grande-Bretagne industrielle. Au cours des années 1970-1980, la ville a connu un véritable effondrement dont l’espace urbain porte les traces. Pour Camille Fallet, elle fut le décor d’un imaginaire artistique habité par le travail de Walker Evans sur l’architecture victorienne aux États-Unis.

Le livre s’ouvre par des cartes postales de Glasgow et des portraits de ses habitants au début du XXe siècle, collectionnés par Camille Fallet. La partie centrale est constituée de séquences de photographies, accompagnées de légendes développées, qui forment tantôt des parcours urbains tantôt des ensembles typologiques. Le livre se conclut par un texte de Mark Sadler, artiste et écrivain né à Glasgow, qui raconte les quartiers liés à son histoire familliale.

« La plupart des choses que j’ai photographiées ne possèdent pas vraiment la qualité d’un patrimoine. Elles sont ici idéalisées au point de devenir les motifs constitutifs de Glasgow ; les légendes en font les emblèmes d’une histoire. Le récit va du centre à la périphérie de la ville, et s’apparente davantage à une divagation qu’à une visite guidée. Cette ville au passé fastueux, qui s’est écroulée et que l’on dit aujourd’hui renaître, aura surtout été la projection de ma propre mélancolie. Le désastre produit par le capitalisme mondialisé est un spectacle effroyable qui m’hypnotise, et c’est à Glasgow, au coeur de ses ruines industrielles, que j’ai finalement choisi de regarder l’herbe pousser. » Camille Fallet.

Diplômé de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes et du Royal College of Art à Londres, Camille Fallet enseigne à l’École supérieure d’art et de design des Pyrénées à Tarbes. Il a exposé aux Rencontres de la photographie d’Arles (2019) et à la Biennale für aktuelle Fotografie à la Kunsthalle de Mannheim (2020). Son travail sur Glasgow a fait l’objet d’une exposition au Centre photographique Marseille en 2021.

Artiste et écrivain, Mark Sadler vit entre Glasgow et Berlin où il enseigne la peinture à l’Universität der Künste. Il écrit régulièrement pour des catalogues d’artistes et des magazines d’art.

56 01-crass-grows.jpg *Grass Grows* Le Point du jour, 19,7 x 22,4 cm, broché avec jaquette, 122 photographies en couleur et noir & blanc, 168 pages, avec le texte "Betty" de Mark Sadler (traduit de l'anglais par Brice Matthieussent) 29 € (c) David Barriet